vendredi 12 mai 2017

Ba Zi, cancer et chimiothérapie



Aujourd'hui, j'ai eu envie de partager avec vous quelques réflexions sur cette maladie et un de ses traitements.

Plusieurs articles ont relaté, au début de cette année, un fait qui mérite d'y prêter attention : selon une étude américaine, au demeurant controversée (ce qui est relativement fréquent dans ce domaine) environ deux tiers des cancers se produiraient de façon aléatoire et non pas uniquement en raison de comportements à risque ou de pollutions diverses.

Nous connaissons tous des personnes qui ont toute leur vie eu ces comportements et sont "passés au travers" et ont eu une longue vie, atteignant parfois même un âge plutôt avancé. Il semble bien qu'il y ait parfois des failles dans les plus belles théories. Ce qui ne veut pas dire que les pollutions diverses et les comportements à risque n'y sont pour rien, bien au contraire !

Bert Vogelstein (Johns Hopkins Univerity) dit en substance :

« On ne peut plus faire comme si ces erreurs aléatoires n’avaient pas lieu. C’est le principe même de l’évolution : nos cellules ne peuvent s’empêcher de faire des erreurs », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse, mercredi 22 mars, à l’issue de laquelle il a invité à rompre avec le « dogme » selon lequel le cancer serait dû essentiellement à des facteurs héréditaires ou environnementaux. « Il faut un changement de paradigme », appuie son collègue Cristian Tomasetti.

D'autres chercheurs, dans d'autres universités, semblent bien convaincus du contraire. Il y a de quoi s'y perdre face à toute ces opinions divergentes. Et si il y avait un facteur que les scientifiques avaient négligé ? Un facteur dont la nature serait en dehors de leur sphère de connaissances ?

Des observations personnelles me font penser que ce facteur existe bien. En étudiant certains thèmes Ba Zi, on constate que la présence de l'élément Terre en excès peut sous certaines conditions être en relation avec l'apparition de tumeurs.

En métaphysique chinoise, la Terre est un élément qui est lié à à la masse musculaire, à la chair, et on sait par ailleurs que l'excès d'un élément conduit à une rupture de l'harmonie dans les énergies d'un individu. Curieusement (ou pas), la cellule tumorale fonctionne sur un mode anaérobie et se nourrit surtout de sucre, un aliment lui aussi lié à la Terre.

Un excès de Terre n'est pas le seul facteur, on doit encore rencontrer ce qu'on appelle une "triple pénalité" par exemple

Un exemple plutôt typique de cette relation entre la maladie et les Ba Zi se retrouve cher un personnage célèbre, aujourd'hui décédé : Yul Brynner, décédé à l'âge de 65 ans. On trouve dans son thème une triple pénalité puissante et destructrice.




YUL  BRYNNER  est  un  sujet Métal,   l'élément   est  fort et  a besoin  d'Eau  pour
extérioriser cet excès. Ses éléments défavorables sont la Terre et le Métal.
C'était un grand fumeur de cigares.

Lorsqu'il mourut en 1985, son pilier de décennie apportait une Terre puissante : JI Chou. Cet élément défavorable était le premier signal. L'année de sa mort était une année Chou également, le mois était un mois Xu, et le jour était un jour Wu, le feu du Cheval alimentant encore la Terre en excès total. La triple pénalité de Terre est bien présente, avec le mois de naissance Wei : Chou, Wei, Xu.

La Terre en excès est un facteur de risque qui n'est pas à négliger, surtout lorsque le mode de vie du sujet est lui-même problématique, et que les cycles du temps apportent les Branches Terrestres nécessaires à la construction d'une triple pénalité. Le remède   consisterait   à   la   fois   dans   un   mode   de   vie   sain et dans l'affaiblissement de l'élément Terre par le Métal.

Lorsqu'on parle de traitement, on envisage systématiquement la chimiothérapie. J'ai eu l'occasion d'observer les effets d'un produit en particulier, le tamoxifène.

Comme tous les antinéoplasiques, le tamoxifène a des effets secondaires importants qu'on peut classer dans la sphère d'influence du Métal : il s'attaque aux phanères (cheveux, ongles) qu'il détruit. Il affecte également le foie, organe du Bois par excellence.

Les phanères sont connectés à l'élément Bois (ils poussent constamment par ex.), lequel est coupé par le Métal. Le produit génère souvent un état dépressif profond, qui commence d'abord par une grande tristesse : émotion "Métal". Le Métal affaiblit la Terre et on constate certes une réduction des tumeurs mais aussi une fonte spectaculaire du tissu musculaire sain.

La masse osseuse en subit aussi les conséquences, le calcium quitte les os qui deviennent poreux (ostéoporose). Les sels de calcium étant de nature Métal également, le produit de chimio en déséquilibre le métabolisme (en fait, le calcium est régulièrement remplacé dans les os mais ici ce n'est plus tout à fait le cas).

Peut-être que l'intégration d'une vision plus énergétique pourrait un jour améliorer les traitements mais aussi la santé des malades. Mais ceci est une autre histoire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire