jeudi 6 avril 2017

Les qualités indispensables à l'exercice de la profession d'expert en Feng Shui



C'est une question importante que celle-ci. Trop de personnes en effet pratiquent aujourd'hui une forme ou une autre de Feng Shui, traditionnel ou pas d'ailleurs, et manquent sans doute de certaines qualités. Certes, personne n'est parfait...

Pour étudier le Feng Shui, d'abord, car il faut bien commencer quelque part, il est nécessaire de disposer d'une certaine ouverture d'esprit qui permette à l'étudiant d'accéder à un mode de pensée auquel il n'est pas habitué, à des connaissances qui font appel à des notions nouvelles, et aussi à une vision énergétique du monde dans lequel nous vivons.

Que ce soit pour étudier ou pour pratiquer, il est nécessaire à chacun de rester dans les limites d'un certain bon sens, car si il existe des domaines qui sont au-delà de ce que le mode de pensée occidental admet comme raisonnable, il y a aussi une frontière qu'il ne faut pas franchir, celle de la superstition.

En Feng Shui, on n'utilise pas de grigris, porte-bonheurs ou talismans et on ne vénère pas de divinité obscure.

Lorsque l'étudiant devient praticien, il est temps pour lui de faire preuve à la fois de compétences techniques et de qualités humaines.

Les compétences techniques s'acquièrent par l'étude, la formation et le contact avec le Maître. Je considère quant à moi qu'il ne s'agit pas d'un processus fini qui s'arrêterait une fois le diplôme acquis.

Comme dans d'autres professions, le diplôme est certes une reconnaissance du savoir acquis, mais c'est aussi le point de départ à partir duquel on commence à apprendre par l'expérience. Cet apprentissage dure... toute la vie. C'est pourquoi je suis toujours disposé à répondre aux demandes de mes élèves même longtemps après leur formation.

C'est dès ce moment qu'interviennent les qualités humaines. La première sera sans aucun doute l'humilité. Ce n'est pas parce qu'on est pourvu d'un titre, fût-il prestigieux, qu'on doit se considérer supérieur aux autres.

La pratique du Feng Shui en tant qu'expert demande également d'être à l'écoute de l'autre, du client et de ses demandes. Certaines ne sont pas formulées d'emblée, elle ne le sont qu'une fois le client en confiance. Il faut parfois l'aider dans sa formulation, un peu de psychologie et surtout beaucoup de bienveillance permettent cela.

Trop de personnes qui font ce métier veulent faire du Feng Shui une fin en soi. On en fait pas du Feng Shui pour "faire du Feng Shui" mais bien pour apporter quelque chose, pour répondre à un besoin ou résoudre un problème. Il faut intégrer dans la pratique du Feng Shui la dimension humaine.

Il faut certainement pouvoir aussi dire les choses telles qu'elles sont, avec diplomatie. Une autre qualité nécessaire...

Enfin, il faut faire preuve de méthode et de rigueur dans le travail. Cela peut sembler contraignant à certains mais c'est indispensable, sinon on finit vite par faire n'importe quoi.

La pratique du Feng Shui ou d'un autre Art Taoïste est un cheminement sur la Voie. J'espère n'avoir rien oublié...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire