lundi 25 janvier 2016

FENG SHUI : les couleurs, efficace... ou pas ?



De nombreux sites et livres consacrés au Feng Shui font la promotion de l'usage des couleurs et de la décoration comme moyen de créer un "bon Feng Shui" dans la maison. Ces pratiques simples, parfois simplistes, sont présentées comme une panacée capable de faire de votre habitation un lieu idéal où chacun(e) serait à l'abri de tout souci et bénéficierait des mailleures auspices.

Ces pratiques ont-elles un sens lorsqu'on pratique un Feng Shui qui se veut authentique et traditionnel ou sont-elles à ranger définitivement dans le rayon des contes à dormir debout ?
C'est un sujet délicat qu'il convient d'examiner avec un souci de cohérence et en dehors de tout esprit sectaire.

Revenir aux principes essentiels

On adment volontiers que la réponse se trouve dans les éléments fondamentaux qui sont à la base d'une saine pratique du Feng Shui. C'est dans ces fondamentaux qu'on se rappelle que le Qi peut prendre toutes les formes, matérielles ou vibratoires, ce qui sous-entend que les couleurs, que la science présente comme notre perception d'un spectre d'ondes lumineuses, sont en fait des modalités particulières de Qi. De là à résoudre tous les problèmes de Feng Shui par l'usage des couleurs, il n'y a qu'un pas...

Cela dit, rien n'est simple dans ce bas monde, et certainement pas en matière de Feng Shui où n ne peut se contenter d'un raisonnement simpliste, au risque de se fourvoyer lourdement.

Alors, cet usage des couleurs en Feng Shui, pratique authentique ou insensée ?

Les couleurs étant constituées de fréquences lumineuses, c'est du Qi.
Ces modalités de Qi, dont la nature varie avec la fréquence, peuvent être associées à des "éléments" ou plus exactement des transformations du Qi.

Ils semble donc bien que leur emploi trouve sa place dans une saine pratique du Feng Shui.
Mais est-ce pour autant aussi simple que de poser quelques objets colorés dans certaines pièces de la maison ? Certainement pas !

De nombreux facteurs sont à prendre en compte avant de décider de l'emploi de telle couleur ou telle autre : le lieu, la composante énergique initiale de ce lieu, l'objectif poursuivi, la matrice énergétique des personnes qui vivent ou travaillent à cet endroit, la nature des activités qui s'y déroulent, etc.

D'autre part, la quantité de couleur employée, autrement dit l'étendue des surfaces peintes, interviendra également dans l'équation. On ne produit pas les mêmes effets avec un mètre carré de tissu bleu par exemple qu'avec un mur de vingt mètres carrés de la même nuance.

La science s'en mêle

Rappelons au passage que des expériences scientifiques ont été conduites de la manière la plus rigoureuse pour évaluer l'influence des couleurs sur l'humeur, la santé, la qualité du sommeil et même l'interaction entre les personnes, expériences qui ont produit des résultats totalement en accord avec les principes fondamentaux du Feng Shui. J'ai moi-même obtenu des résultats parfois spectaculaires grâce à l'emploi raisonné de couleurs et de matières dans une intervention Feng Shui.

Il ne suffit pas, on le comprendra, de recettes de cuisine ou de quelques babioles, le Feng Shui est bien plus complexe. Et vous ? Avez-vous remarqué une influence particulière des couleurs ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire