vendredi 10 juillet 2015

Science et Feng Shui :le Rouge en Feng Shui et ailleurs




Les praticiens du Feng Shui savent que le rouge est associé à la zone Sud du Ba Gua et au travers de celle-ci au Feu et à l'extrême Yang. Si on devait légitimer au moins un concept du Feng Shui, cela pourrait être celui de l'influence de certaines couleurs et de leur relation avec le Yin, le Yang et les Cinq Eléments. Certains objecteront bien sûr que tout ceci n'est que fariboles et billevesées ou au mieux des résidus de culture asiatique. Or il n'en est rien, l'influence de cette couleur est universelle, comme je vais le démontrer.

J'ai l'habitude lorsqu'on aborde le sujet de mentionner une expérience des Chemins de Fer Suédois conduite en double aveugle et qui a démontré l'effet des couleurs rouge et bleue sur le confort des passagers, effet ressenti de manière égale par des voyageurs voyants et non-voyants. Mais il y a plus...

Il est intéressant de noter que les peintures préhistoriques trouvées en Espagne, en France ou en Indonésie ont en commun une particularité : elles sont toutes réalisées en rouge. Bien que distantes de milliers de kilomètres, ces cultures anciennes ont spontanément utilisé la même teinte pour exprimer leurs émotions. Or le rouge est décrit en métaphysique chinoise comme la couleur des émotions et de l'expression. Le Phénix Rouge en Yi Jing Taoïste par exemple, lorsqu'il est associé à un significateur de personnage, indique que celui-ci parle beaucoup.

Dans sa polarité Yang, le rouge a sur nous les êtres humains une influence produite par aucune autre nuance, signifiant danger, attraction, affirmation, et même sexualité, amour ou haine, courage, violence, etc. Il suggère l'urgence d'une action immédiate ou d'un arrêt brutal.

Lorsque je mentionne la sexualité, certains objecteront que celle-ci est plus volontiers représentée par le bleu, couleur associée à l'eau et à l'énergie des reins, au trigramme Kan et au Nord du Ba Gua. Ils ont parfaitement raison lorsqu'on envisage la sexualité dans sa fonction reproductive, notamment en Médecine Traditionnelle Chinoise, mais lorsqu'il s'agit de la pulsion, du désir, de la notion de plaisir, nous sommes dans le registre du Feu et du trigramme Li. Je rappelle souvent lors des formations que les domaines évoqués par les directions du Luo Shu ou du Ba Gua doivent toujours être considérées selon des axes constitués par les opposés.

On pourra aussi objecter que la perception du rouge est une affaire culturelle et que dans d'autres parties du monde notre "psychologie des couleurs" ne prévaut pas. Par exemple, les Chinoises se marrient en rouge, les femmes occidentales en blanc (ce dernier phénomène est bien culturel, récent et date de l'époque victorienne).

C'est tout à fait vrai. Mais je ne parle pas de psychologie ici, mais bien d'une influence plus subtile, énergétique celle-là, capable à l'occasion de surpasser l'aspect culturel ou psychologique. Je profite de ce passage pour rappeler que ceux qui veulent à tout prix faire du Feng Shui une sorte de psycho-décoration d'intérieur sont des raconteurs d'idioties.

Une étude conduite conjointement par une équipe US/Canadienne publiée dans le "Journal of Experimental Psychology" démontre que le rouge possède un effet stimulant sur le désir. Cette étude a été conduite au sein d'une petite communauté au Burkina Faso, communauté pour laquelle culturellement le rouge est synonyme de mauvais sort, de maladie et de malchance.

Malgré cette connotation culturelle particulièrement défavorable, les jeunes hommes de la communauté ont régi positivement à la couleur rouge lorsque des images de femmes leurs ont été présentées, tantôt sur un fond neutre, tantôt sur un fond rouge. Il ont trouvé les images sur fond rouge plus stimulantes et les femmes plus attirantes. Cette expérience conforte d'autre résultats observés dans d'autres parties du monde, sous d'autres cultures.

Ainsi, le rouge est-il évocateur d'une énergie Yang, encore démontrée scientifiquement par une autre expérience...

Dans une étude datant de 2011, on a pu démontrer que le fait de regarder certaines couleurs pouvait modifier la fonction musculaire des candidats. Lorsque ces derniers regardaient du rouge, leur force de préhension et la rapidité de leur réflexes augmentaient significativement (le tout mesuré par des dispositifs électroniques, rien du subjectif là-dedans). Auriez-vous imaginé que la vibration de cette couleur pouvait augmenter les performances ?

Ainsi donc, ces faits démontrent largement et de manière non-subjective une réalité perçue depuis bien longtemps par les fondateurs des théories du Feng Shui et autres arts taoïstes.

.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire